LES CONDITIONS DES SORTIES ET DU TRAVAIL POUR LA FEMME

Publié le par AL MUMTAHANAH

  

Est-il licite que la femme sorte travailler ?


 Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Nadjmi

 




« Qu'Allah vous accorde le bien. Ce questionneur de France aussi demande : Certaines soeurs sont contraintes de travailler, car leurs parents les oblige et qu'elles sont seules, en sachant que dans le travail il y a des hommes qui lui sont étrangers, que le travail implique qu'elle parle au téléphone, qu'il soit dans une banque et que la soeur ne portera qu'un voile qui couvre ses cheveux. Ma question est : quelles sont les conditions pour le travail de la femme ? »



« Il n'est pas permis à la femme de travailler parmi les hommes. Le travail dans la mixité est interdit. Il est interdit aux hommes de travailler avec les femmes, ni aux femmes de travailler avec les hommes.



Et le Prophète ' Sallalahu 'alayhi wa salam a dit :


« Un homme ne s'isole pas avec une femme sans que leur troisième soit Shaytane (satan). »

Ceci est donc clair.



Ainsi, ce genre de travail n'est pas permis »



Voici dans un premier temps l'audio en pièce jointe

http://www.fourqane.com/forum/viewtopic.php?t=1914






 





Est-il licite que la femme sorte travailler ?


  

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10140

 


 

Est-il licite que la femme sorte travailler ? Car j’ai dû sortir travailler après certaines difficultés, mais je me pose beaucoup de questions sur moi-même en me demandant si mon Seigneur est satisfait de moi ou non ? Répondez-moi et conseillez-moi, qu’Allah vous récompense (par un bien) ?



Réponse
:



La louange est à Allah Seigneur de l’univers et que les éloges et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, l’imam des pieux, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui les suivent dans le bienfaisance jusqu’au Jour de la Rétribution.



Il n’y a aucun mal à ce que la femme sorte de chez elle, si c’est par nécessité.



Surtout si elle sort pour combler le besoin d’autres, comme celle qui sort pour enseigner aux jeunes filles musulmanes, elle sera récompensée pour être sortie de chez elle, car elle est sortie pour combler leur besoin et réaliser un bienfait pour elles.

Mais lorsqu’elle sort, elle ne doit pas exposer une partie de son corps devant être caché, elle ne doit pas s’embellir ou se parfumer.





Elle doit également porter le hijab légal qui consiste à recouvrir l’ensemble du corps, ( dont le visage ) et tout ce qui peut amener à la tentation.





Elle ne doit pas se mélanger aux hommes, car la mixité est une cause de tentation, et c’est pourquoi le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Le meilleur rang pour les hommes est le premier et le pire est le dernier ; et le meilleur rang pour les femmes est le dernier et le pire est le premier. »



Le meilleur rang pour les femmes est le dernier car il est le plus éloigné des hommes.





Ainsi, le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) nous montre que plus la femme est éloignée des hommes, meilleur cela est pour elle. Ô toi la femme, si tu dois sortir de chez toi, sors pour enseigner à l’école ou pour d’autres fonctions, mais sans mixité, dévoilement d’une partie du corps devant être cachée, et sans te parfumer.



 

 



 

 

Est-il licite que la femme sort seule ?



http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10140




Certains frères sont d’avis qu’il ne convient pas que la femme se rende au marché avec son Mahram (mari, père, fils, frère…) quelle que soit la situation, même si il n’y a aucune tentation. Ceci, car même si la femme a une certaine piété et droiture, elle peut tout de même voir les hommes et subir un tort de certains d’entre eux. Ainsi, sa sortie entraînera de grands maux. Quelles sont donc les conditions religieuses pour que la femme puisse sortir de chez elle, accompagnée d’un Mahram ou non, pour une nécessité. Je demande un éclaircissement pour moi et mes frères sur ce point ?


Réponse :

Nul doute qu’il est meilleur que la femme reste chez elle, cela est plus éloigné de la tentation et du mal. Et nul d’entre nous n’ignore quelles sont les grandes tentations découlant du fait que les femmes se rendent au marché, tentations pour elles, mais aussi provoquées par elles. S’il lui est possible de ne pas sortir, c’est ce qui est demandé.



Mais si elle est contrainte à sortir, qu’elle le fasse comme l’a dit le Prophète : sans exposer aucune partie de son corps devant être cachée et sans être parfumée. Mais elle ne doit sortir que par nécessité : pour acheter une chose que son tuteur ne peut acheter seul, car les marchandises diffèrent et qu’elle en désire une bien spécifique.

 



Bien qu’il me semble que ce cas soit facile à résoudre : le tuteur peut acheter la marchandise qu’elle lui a indiquée et qu’il dise au vendeur qu’il doit la montrer à son épouse, soit cela convient, soit il la rend, et cela est possible. Mon avis sur cette question est que la femme reste chez elle, en toute situation, et qu’elle ne sorte que par nécessité.

Et si elle sort par nécessité, qu’elle ne soit pas parfumée et n’expose pas une partie de son corps qui doit être cachée.

 

 



* Quant au fait qu’un de ses Mahram l’accompagne, nul doute que cela est meilleur et prioritaire, mais cela n’est pas obligatoire tant qu’il ne s’agit pas d’un voyage.



* Quant au fait qu’un de ses Mahram l’accompagne, nul doute que cela est meilleur et prioritaire, mais cela n’est pas obligatoire tant qu’il ne s’agit pas d’un voyage.



* Il est triste de constater que certaines personnes amènent leur épouse chez le couturier ou le commerçant, qu’ils restent dans la voiture et que ce soit sa femme qui y aille et parle aux hommes, et que cela puisse amener des tentations.



* L’homme doit avoir de la poigne et être jaloux pour son épouse et ne pas faire cela. Si vraiment cela est nécessaire (la venue de son épouse), qu’il se mette à ses côtés et qu’elle parle au vendeur, ou qu’il parle à son épouse et transmette au vendeur.

 

Publié dans MIXITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article