divers fatawas sur le mari et sa femme

Publié le par AL MUMTAHANAH

بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام على أشرف الأنبياء والمرسلين وعلى آله وصحبه أجمعين
أما بعد : السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


LE MARI SE COMPORTE MAL

ENVERS SA FEMME


Cheikh Abd Al 'Aziz Ar-Radjihi

 

 

Qu'Allah vous accorde son pardon. Une sœur de France se plaint du mauvais comportement de son mari envers elle , et vous demande de le conseiller.

 

Nous lui conseillons de craindre Allah (عز وجل) et de se comporter en bien avec elle.

 

 Allah (تعالى) a dit :



﴾ Et comportez-vous convenablement envers elles. ﴿


- Sourate An-Nissa, Verset 19 –

 


Il lui est donc obligatoire d'avoir de bonnes relations avec elle, en lui disant de bonnes paroles , et en lui donnant son droit dans les dépenses, les vêtements et la vie commune.


Mais elle doit également se comporter avec lui de la meilleure des façons, lui obéir dans ce qui ne constitue pas une désobéissance à Allah et persévérer dans l'usage des bonnes paroles avec lui.


(source: Question posée au Cheikh Abd Al 'Aziz Ar-Radjihi (qu'Allah le préserve) le Lundi 16 du mois de Rabi' Al Awwal 1426, qui correspond au 25 Avril 2005. traduction:soual.jawab@free.fr, ceux qui veulent l'audio peuvent le demander à cette même adresse)

 


 

Le mari qui maltraite sa femme

fatawa Shayk ibn Baz

( rahimahoullah )

 

 

 

 

 

 



Question:

 

 

 

 



Je suis mariée depuis 25 ans. J'ai de nombreux fils et filles. Je fais souvent face à des difficultés dont mon mari est à l'origine. Il m'humilie devant mes enfants, mes proches parents et autres. Il ne m'accorde aucune confiance. Le seul moment où je me sens bien c'est lorsque je quitte la maison, bien qu'il fasse la prière et qu'il craint Allah. Je vous prie de me montrer le meilleur chemin à suivre.

 



Réponse:



Il vous est obligatoire d'avoir de la patience et de lui conseiller d'agir de la meilleure façon. Rappelez-lui Allah et l'au-delà. Il répondra peut-être et reviendra vers ce qui est correct et peut-être renoncera t-il à son mauvais comportement. Si non, c'est lui qui aura des péchés et vous obtiendrez une grosse récompense pour votre patience et pour avoir supporter le mal qu'il faisait.

 

Vous devez faire des invocations pour lui dans vos prières et aussi à d'autres moments, pour qu'Allah puisse le guider vers ce qui est correct, qu'Il le bénisse en lui donnant un comportement qui lui est approprié et qu'Il vous protège contre son mal et le mal des autres.

 

Vous devez aussi tenir compte de vous mêmes en restant ferme dans votre foi. Vous devez également vous repentir à Allah pour le mal ou les erreurs que vous avez commis dans le passé en ce qui concerne la voie d'Allah, le droit de votre mari et le droit des autres.

 

Peut-être vous a t-il donné cette épreuve en raison de quelques péchés que vous avez commis.

 

Allah 'Azza wa djal dit :


"Tout malheur qui vous atteint est du à ce que vos mains ont acquis. Et il pardonne beaucoup."

 (al-Shura 30)


Il n'y a rien qui vous empêche de demander à son père, sa mère, ses frères aînés ou tout proches parents qu'il respecte ou des voisins pour le conseiller et l'encourager à vous traiter correctement, conformément aux paroles d'Allah:


" Et comportez vous convenablement avec elles."

(an-Nissa 19)

 

Allah dit aussi:


"Et quand à elles (les femmes) ont des droits équivalents à leurs obligations conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles."

 (Al-Baqara 228)


Puisse Allah améliorer vos affaires, guider votre mari et qu'il retourne vers le convenable. Puisse Allah vous recueillir ensemble dans la qualité et les conseils. Il est le Généreux, le Noble.




D'après Mou'awiya (Qu'Allah l'agrée) :

Le Prophète ' Sallahu'alayhi wa salam a dit :

"Celui à qui Allah veut du bien, Il lui donne la compréhension de la religion"


( Sahih Targhib wa Tarhib)

 

 


 

 

Le mari a appris que sa femme

fumait de la drogue

 

Cheikh An-Nadjmi

( hafidhahoullah )

 

 

Nous avons posé la question à Cheikh An-Nadjmi ( hafidhahoullah ) le 04 mars 2006 lors de ses cours journaliers sur paltalk




« Un homme s'est marié à une femme, avec qui , il l ' a eu un enfant.

Le mari , a appris que sa femme fumait de la drogue.

Quel est votre conseil , pour le mari et son épouse ?

Est-il permis à l'époux , de la divorcer pour cette raison ? »




« Cela (le divorce) lui est permis s'il y a un bien en cela.

Il doit , d'abord, la conseiller et lui expliquer ce que cela peut engendrer de fumer de la drogue par rapport a ces enfants .


 

En pièce jointe, l'enregistrement de cette question

 http://www.fourqane.com/forum/viewtopic.php?t=2075

 


 

une soeur têtue avec son époux

 

Shaykh Ibn Baz

( rahimahoullah ) 



Une sœur dit qu’elle est têtue, récalcitrante avec son mari, elle a beaucoup essayée de se débarrasser de ce pêcher mais en vain, que lui conseillez vous, O shaykh ?

 



Réponse :

 

Elle doit craindre Allah ta3ala, et  doit combattre afin d’obéir à son mari dans le bien, et doit toujours se rappeler que l' obéissance envers le mari lui est obligatoire ;

En s'entêtant elle commet un pêché et encoure la colère d’Allah, elle est dans l’obligation de se réprimander, car l’âme en générale n’ordonne que le mal sauf celle qu’ Allah a épargné.



Alors elle doit se remettre en cause et s’auto réprimander, tout en pensant à sa présentation devant Allah le jour du jugement dernier et qu’elle sera questionnée sur son obéissance et sa désobéissance, alors si elle se remémore en permanence cela, Allah va l’aider à se débarrasser de ce comportement, par contre si elle choisit de suivre ses caprices et d’imiter les femmes perverses qui ne donnent pas d’importance aux ordres d’Allah, alors elle perdra et gâchera sa vie présente ainsi que sa vie éternelle.



L’idéal c’est qu’elle prenne exemple sur les femmes vertueuses de nos salafs qui étaient sur le bon chemin, comme les femmes du prophète 3alayhi salat wa salam et les pieuses croyantes, elle se doit de suivre l’exemple des gens de bien et non les gens du mal.



Elle doit penser à la grandeur d’Allah et  le craindre, obéir à son mari dans le bien.

 


Samahat Shaykh, le Grand Moufti Abdel Aziz Ben Baz (rahimahullAh).

Source : http://www.sahab.com/go/fatwa.php?id=382&query=

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article