AL HIJRA

Publié le par AL MUMTAHANAH

faire al hijra sans mahram ( sœurs )

 

Cheikh Zayd Al Madkhali

 

 

 

Question posé  le 10 décembre 2005 lors de ses cours journaliers sur paltalk .

 
« Nous sommes deux sœurs de France, qui voulons faire al hijra sans mahram, car nous n’avons pas de mahram qui puissent nous accompagner. Mais, nous connaissons des personnes sur place qui peuvent nous accueillir et notre famille est d'accord pour notre départ. Nous avons tout préparé, nous voudrions quelques conseils de votre part avant d’entreprendre le voyage. ? »

 

Réponse :



« La présence d'un mahram est une chose importante pour la femme.


Elle ne voyage qu'avec un mahram.

 
Qu'elle fasse des efforts jusqu'à ce qu'elle trouve un mahram pour l'accompagner afin qu'elle arrive en sécurité. »

 

Qu'elle fasse des efforts jusqu'à ce qu'elle trouve un mahram pour l'accompagner afin qu'elle arrive en sécurité. »

 

En pièce jointe, l'enregistrement de cette question.

 

http://www.fourqane.com/forum/viewtopic.php?t=1600

 

 

 

 


 

 

 

Al-hijra de la femme sans mahram 

Shaikh ‘Abd Ar-Rahman Al-‘Adani

 

Voici un extrait provenant du dossier concernant " al-hijra " , ou je n ' y est mis que le passage concernant la femme , cela dit vous pouvez le retrouvez en intégralité en cliquant sur l'un de ces deux formats , provenant du site salafi de l'est  :

 

Format Word

Format PDF

 

 

   
Voici donc l'extrait :


Si il y a des femmes saines d’esprit et résolues, douées de clairvoyance et de compréhension, et capables de voyager et de quitter le pays de mécréance afin de se rendre dans un pays d'Islam, et qu'elles se sentent à l'abri de la tentation (fitna), alors Al-Hijrah devient obligatoire, et qu'il y ait un mahram (un homme qui, du fait du lien de parenté, elle ne pourra jamais épouser) n'est pas une condition.

 

A cause de la Parole d'Allah :



« Ô vous les croyants! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées,” éprouvez-les »

(Al-Mumtahana : 10).



Umm Kulthum Bint 'Uqbah Ibn Abi Mu'ayt a émigré, et Zaynab la fille du Messager d'Allah (r) aussi; elles émigrèrent toutes deux sans mahram. De même, beaucoup de femmes quittèrent la Mecque pour Médine sans mahram. Ainsi, les hadiths mentionnant la condition d'avoir un mahram pour la femme qui voyage ne s'appliquent pas au cas particulier de Al-Hijrah."



 

 

  source : http://www.salafs.com/modules/news/...p?storyid=10085

 

 

 

 

 


 

 

 

La musulmane peut-elle voyager seule 

 

Shaikh Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaymin

 





Une femme veut voyager à Jeddah pour accomplir une 'Umra.

Un Mahram (parent masculin) l'accompagne à Riyad, elle prend l'avion et un autre Mahram la reçoit à Jeddah.

Cela est-il permis ?




Réponse


Si cela est déjà arrivé, c'est trop tard. Mais en vérité, cela lui est interdit .

 

Parce qu'elle est comprise dans la généralité de la parole du prophète (Sallallahu 'alayhi wa sallam) :


" Une femme ne doit pas voyager sauf avec celui qui est un Mahram (parent masculin ou son mari). "

 
rapporté par Al-Bukhari et Muslim



Et cette femme a voyagé sans Mahram donc il est vrai à son sujet qu'elle est tombée dans ce que le messager (Sallallahu 'alayhi wa sallam) a interdit.


En effet vous pouvez dire :

 
" En vérité si son Mahram l'accompagne à l'aéroport et que l'autre Mahram la reçoit, le danger (de voyager seul) est levé et le messager (Sallallahu 'alayhi wa sallam) a seulement interdit cela en raison de la crainte du danger. Donc, si le danger est levé, il n'y a aucun mal. "



La réponse à cela est que le messager (Sallallahu 'alayhi wa sallam) a fait une prohibition sans restriction.

 

  Il a dit :

 
" Une femme ne doit pas voyager sauf avec celui qui est un Mahram. " Un homme s’est levé et a dit : " ô messager d'Allah, en vérité ma femme est sortie pour le Hajj et en vérité j'ai été enrôlé pour continuer telle et telle expédition."

 

Donc il (le prophète) a dit :

 

" Va et accomplis le Hajj avec ta femme. "

 
rapporté par Al-Bukhari et Muslim



Ainsi, le messager (Sallallahu 'alayhi wa sallam) a ordonné qu'il annule son expédition et parte avec sa femme.

 

Le prophète (Sallallahu 'alayhi wa sallam) a-t-il cherché une explication de cet homme ?

 

A-t-il dit :

 
" ta femme est-elle en sûreté ou non ?" Non.

 

A-t-il dit :

 

"D'autres femmes sont-elles avec elle ou non ?" Non.

 

Il ne l'a pas dit.

 

 A-t-il dit : "est-ce une vieille femme ou une demoiselle ? " Il ne l'a pas dit.

 

 Donc le principe est que la formulation reste sur la généralité de sa signification, d'autant plus que l'histoire de cet homme est arrivée pour appuyer la généralité.

 

En ce qui concerne l'accompagnement de la femme par un Mahram à l'aéroport - et j'espère que vous êtes tous avec moi dans (la compréhension) de cette question. Si je me trompe alors corrigez mon erreur et si j'ai raison alors soyez d'accord avec moi sur cela et avertissez les gens.

  

Cet homme qui va avec elle à l'aéroport, d’habitude dans le secteur pour les voyageurs (dans les aéroports), personne ne peut entrer à part les gens qui voyagent.

  

 Donc son Mahram va l'accompagner à ce secteur d'attente (pour les voyageurs seulement) et partir ensuite . C'est ce qu'arrive d'habitude .

 

S'il part, est-ce qu'ils sont certains à 100 % que l'avion va partir à l’heure ? Non, il peut être retardé.

 

S'il part à l’heure prévue, garantit-on que les conditions météorologiques resteront appropriées ou se pourrait-il que la situation contraignent l'avion à revenir (c'est-à-dire de nouveau à terre) ?

 

La réponse est que ces situations peuvent arriver.

 

Même si elle continue sur le vol et parvient au lieu où l'avion doit atterrir, cela peut ne pas être faisable. L'avion peut aller à un tout autre lieu. Ainsi qui la recevra dans cet autre aéroport (c'est-à-dire l’aéroport d'escale) ? Ainsi s'il est décrété qu'elle atterrisse à l'aéroport où elle a l'intention de se poser, c’est un Mahram reconnu qu'il la recevra, et sa rencontre est-elle garantie au moment de son arrivée ? On ne garantit pas cela. Il peut tomber malade et il peut se perdre ou il pourrait être pris dans un embouteillage.



Tout cela est possible, n'est-ce pas ? Mais disons que tous ces obstacles n'arrivent pas et la chose se passe aussi bien que prévu. Qui est la personne qui sera assise à côté d'elle dans l'avion ? Allah est plus savant.

 

Il se peut qu'un homme honorable soit assis à côté d'elle, qui a du respect pour les femmes musulmanes et la protégera du mal. Il pourrait être meilleur que son vrai Mahram.

 

Et il se peut aussi qu'un homme mauvais, comploteur et déloyal soit assis à côté d'elle, qui la dupera et essayera de la séduire.

 

Donc la question reste dangereuse.

  

Le Législateur (Allah) a extrêmement prévu ce qui est nécessaire pour protéger l’honneur.

  

Au point qu'Allah, le Puissant et Majestueux, dit :

 
" Et n’approchez point la fornication. "


[Al-Isra' :32]

 

Il (Allah) n'a pas dit :


Et ne commettez pas Az-Zina (la fornication, l’adultère). "


Ceci pour que nous restions loin de tout qui pourrait être le moyen qui mène à Az-Zina.

 
Donc l'obligation sur le croyant qui craint Allah, le Puissant et Majestueux et qui estime que défendre l'honneur des femmes de sa famille consiste en ce qu'il ne permette à aucune des femmes de sa famille de voyager sauf avec un Mahram  (parent masculin ou son mari).



La question est très facile. Allez avec elle (à sa destination) et revenez.


Il n'y a aucune surcharge en cela.



Et la louange est à Allah.

 

 

   

Article tiré du site assalafi.com

 

 

 Source : Al-Fatawa As-Shar'iya fil-Masa'il il-'Asriya min Fatawa 'Ulama' il-Balad il-Haram, pp. 452-454.

 
Traduit en français par les salafis de l’Est

 

 

 


   

 

 

 Est-il permis à une femme de résider dans un pays musulman seule si elle y a été avec son Mahram ? 

 

Cheikh Zayd Al Madkhali

 

 

Questions posé le vendredi 24 septembre 2005 lors de ses cours journaliers sur paltalk 



Réponse :

 

« Si elle est en sécurité, elle réside dans un pays musulman, dans une habitation propre à elle ou bien si elle a avec elle des proches parmi les Mahram, il n’y a aucun mal. »




En pièce jointe, l'enregistrement de cette question

 

 

  

http://www.fourqane.com/forum/viewtopic.php?t=880

 


 

 Est-il permis à une femme de voyager en dehors de son pays afin d'étudier et cela sans mahram (pour l'accompagner)



Cheikh Zayd Al Madkhali

 

 

 

 

 

( Question posé sur paltalk )


Réponse :



« Il faut regarder le pays vers lequel elle voyage : est-ce un pays dans lequel elle pourra mettre en pratique les préceptes islamiques, et parmi ces préceptes le voile légiféré, et est-ce qu'elle sera préservé de la fitna (troubles, tentation...) et qu'un mahram voyage avec elle jusqu'à ce qu'elle atteigne le lieu sûr dans lequel elle ne craint pas pour elle-même la fitna, alors il n'y a pas de mal.

 

Par contre, si elle voyage seule, alors non.

 



Et si elle n'est pas en sécurité vis-à-vis de la fitna, il ne lui est pas permis de voyager.


Et si elle ne peut mettre en pratique les préceptes islamiques, ni porter le voile légiféré, alors il ne lui est pas non plus permis de voyager.

 

Mais, elle apprend selon ses possibilités, et elle préserve sa religion, son comportement et son honneur, jusqu'à ce qu'elle rencontre Allah soumise et croyante, et elle sera récompensé selon l'origine de ses oeuvres.

 

Et Allah est plus Savant. »

 

Audio en pièce jointe :

http://www.fourqane.com/forum/viewtopic.php?t=2085

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article