le mariage ( ses interdictions / recommandations ) , et la permission des parents

Publié le par AL MUMTAHANAH

 

 

Assister à une cérémonie de mariage avec musique

Shaykh Al 'Othaymin  (rahimahoullah)

 

 

* Est-il permis à la femme , d'assister à une cérémonie de mariage , au cours de laquelle se passent des choses interdites , telles que la musique et la danse dans une ambiance marquée par l'exhibitionnisme ?

* Le mari commet-il un péché , en autorisant sa femme à y assister ?

* Comment juger la chose , si l'invitation vient de la part d'un proche, et que la non réponse pourrait occasionner la rupture des liens de parenté ?

 

Si la cérémonie de mariage se passe comme vous l'avez décrite, il n'est alors pas permis de répondre à l'invitation.

 

On y répond , que si l'on est en mesure de mettre fin , aux actes répréhensibles commis sur place.

EN EFFET , C'EST LA SEULE JUSTIFICATION DE SA PRESENCE .

 

Si l'on sait , qu'on en est incapable (d'influer sur le déroulement des choses), il n'est pas permis d'assister à ces cérémonies qui abritent les dits manquements ou certains d'entre eux.

IL N'EST PERMIS A PERSONNE DE LAISSER SON EPOUSE , SA FILLE OU UNE PERSONNE PLACEE SOUS SA TUTELLE D'ASSISTER A CES CEREMONIES .

 

Si l'invité dit :

" je réponds par peur de voir se détériorer mes relations avec mes proches,"

nous lui dirions :

 

qu'il en soit ainsi , car des proches , qui désobéissent à Allah le Puissant et Majestueux , en organisant des cérémonies de la manière indiquée, n'ont plus le droit de réponse à leur invitation.

 

S'ils boycottent un parent à cause de cela, ils ne feraient que commettre un péché (de plus).

Quant à celui qui refuse de leur répondre, il n'encourt aucun péché.



Extrait des avis de son éminence Cheikh Muhammad ibn Outhaymine publié dans la revue ad-Dawa, N°1757 p.37


  

Le jugement concernant le 'zaghrata'

(bruit que les femmes font aux célébration, utilisant la langue)

Shaykh Saalih al-Fawzaan

(hafidhahoullah)

 

 

 


Quel est le jugement concernant le zaghrata , qui est un bruit collectivement fait par les femmes (utilisant la langue) lors des célébrations de mariage ?

 

Il n'est pas permis aux femmes de levées , leurs voix en présence d'hommes , ni de la manière du 'zaghrata' ou n'importe quoi d'autre , car en effet la voix de la femme est une fitna (épreuve).

 
Additionnellement, le 'zaghrata' n'est pas connu chez les Musulmans du passé ou du présent.

Ainsi, cela est une mauvaise coutume qui devrait être délaissée, puisque cela est aussi une indication (d'une femme) ayant peu de honte.


Muntaqaa Vol. 3 page 155


 

 

 

 

 

 

 

Mariage sans permission des parents

Shaykh 'Abdel 'Aziz Arrajihi

 

  



Une sœur de France demande

Un frère s'est présenté afin de me demander en mariage, et mon père a accepté. Mais après quelques jours, il a dit qu'il n'acceptera pas ce frère car il est pratiquant, il m'emmènera loin de lui et d'autres raisons de ce genre.

Sachant que mon père ne prie pas, ma question est la suivante : Dans le cas où mon père refuse que je me marie, puis-je me marier sans sa permission ? Est-il mon tuteur légal ?


Il ne lui appartient pas de se marier sans tuteur, en vertu du hadith :

"La femme ne peut marier une femme, et la femme ne peut se marier d'elle-même", c'est plutôt la fornicatrice qui se marie d'elle-même."

La présence d'un tuteur est obligatoire. Si son père ne prie pas… Où est-elle ? En France ?


L'élève :

Oui, en France.

Shaykh Rajihi :

Elle doit alors soumettre son cas à un centre islamique. Elle doit s'orienter vers un centre islamique, et c'est ce centre islamique qui fera office de juge dans ce cas. Il devra évaluer la situation et prendre la décision correspondante.


Mais si il ne prie pas, alors son tutorat doit lui être enlevé par décision du centre islamique. Son tuteur sera alors un frère. Si il y a un frère musulman, c'est lui qui endossera le rôle de tuteur pour son mariage. Mais si il n'y a personne, c'est au centre islamique d'évaluer cette situation.

Quant au fait que la femme se marie d'elle-même, cela n'est pas permis, c'est à rejeter (mounkar) et ceci est de la fornication.


La femme ne peut pas se marier d'elle-même, non, la femme ne peut se marier d'elle-même !


Comme cela est mentionné dans le hadith dans lequel le Prophète (
صلى الله عليه وسلم) a dit :

"La femme ne peut marier une femme, et la femme ne peut se marier d'elle-même. C'est plutôt la fornicatrice qui se marie d'elle-même."

Et il a dit (
عليه الصلاة والسلام) :

Point de mariage si ce n'est en présence d'un tuteur et de deux témoins justes.

 

Nous la mettons en garde contre cela, le fait qu'elle se marie d'elle-même est à rejeter.

 

Il faut plutôt soumettre son cas à un centre islamique, qui évaluera sa situation, celle de son père et celle de celui qui sera son tuteur.

soual-jawab@free.fr

http://alminhadj.free.fr/sections.php?artid=149

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article